Les assurances de prêt comment être bien couvert pour éviter les impairs.

Simulez ici votre assurance de prêt

Contrairement à ce que l’on peut croire, l’assurance n’est pas obligatoire.

 

Oui, en théorie, mais en pratique votre banque exige systématiquement une assurance de prêt dès lors que l’on est dans le cas d’un crédit immobilier.

La banque va d’ailleurs vous proposer la sienne bien qu’elle soit parfois peu compétitive avec celles que l’on peut trouver sur le marché de l’assurance déléguée.

Il n’est pas aisé de s’y retrouver sur le marché de l’assurance, mais vous trouverez ci-dessous quelques conseils précieux.

 

D’abord, qu’est-ce que l’assurance de prêt, et pourquoi faire des comparaisons ?

De quoi vous protège l’assurance de prêt immobilier ?

Comme déjà évoqué, les banques vont vous demander de souscrire une assurance de prêt pour vos crédits immobiliers. La souscription d’une assurance emprunteur est exigée par les banques au moment de vous octroyer un prêt.

 

Cette assurance emprunteur doit couvrir les risques liés :

  • au décès

  • à la perte totale et irréversible d’autonomie

  • aux arrêts de travail

  • et à l’invalidité.

 

Estimer combien coûte une assurance de prêt immobilier

Il suffit de comparer le coût de proposition que l’on vous fait avec celles que vous pouvez trouver en faisant attention à obtenir les mêmes conditions de garantie.

N’hésitez pas à utiliser le simulateur en haut de page pour comparer les offres, vous constaterez les économies importantes que vous pourrez réaliser.

 

Comparer les propositions des assurances de crédit immobilier.

Il existe quasiment autant de propositions que de profil emprunteur. Il faut pouvoir analyser les contrats proposés entre eux pour trouver votre meilleure proposition en conservant à l’esprit les garanties exigées par votre banque.

Les simulateurs en ligne vont ici vous faire gagner un temps précieux.

Comment trouver son assurance de prêt immobilier ?

Vous avez plusieurs façons de trouver votre assurance de crédit.

  • En vous adressant directement à un assureur

Beaucoup d’assureurs proposent des contrats d’assurance de prêt immobilier, vous pouvez directement vous rendre à leur agence ou se diriger vers leur site internet pour effectuer des demandes de devis.

Généralement, les assureurs ne travaillent qu’avec une seule société et donc vous n’aurez qu’une seule proposition avec plus ou moins d’options.

Vous devrez sans doute ensuite vous rendre dans une agence pour souscrire votre assurance de crédit immobilier.

  • Faire appel à un courtier en assurance emprunteur

Un courtier va vous proposer une gamme plus importante de solutions avec plusieurs compagnies d’assurances. Vous aurez accès à des solutions plus compétitives.

Les courtiers vous conseillent tout au long de la procédure de souscription et vous guident dans les démarches.

 

  • Les comparateurs sur internet

Sur internet, les comparateurs en ligne vous permettent de faire vos devis d’assurance de crédit immobilier depuis votre canapé.

Vous interrogez simultanément et en fonction de vos critères de multiples interlocuteurs spécialisés dans la couverture des financements immobiliers.

 

Comment fonctionne le comparateur d’assurances emprunteur que vous trouvez en haut de page?

Vous allez voir, la procédure est très simple.

Pour déterminer le coût de votre assurance de crédit, vous allez suivre différentes phases très simples :

  • Vous choisissez si votre demande concerne

  • une nouvelle demande ou

  • si vous souhaitez changer votre assurance actuelle (la loi vous l’autorise)

  • En fonction de votre choix, vous aurez ensuite des questions pour adapter la proposition à votre banque.

 

Comme résultat, vous obtiendrez plusieurs propositions classées en fonction du coût et des garanties couvertes et celles exclues bien évidemment. Vous pourrez ici déterminer la compagnie d’assurance la plus adaptée pour votre crédit immobilier.

Qui sont les assureurs partenaires ?

Tous de grandes compagnies, connues et reconnues. Mais au delà des compagnies, les contrats sont adaptés à chaque typologie d’emprunteur:

  • CARDIF

  • Generali

  • Allianz

  • April

  • Alptis

  • Macif…

 

Ces acteurs de l’assurance sont plus ou moins compétitifs pour chaque emprunteur et vous aurez une réelle lisibilité du marché.

Vous obtiendrez un tarif personnalisé correspondant à l’euro prêt aux propositions que vous auriez obtenu directement sur chacun des sites de chaque assureur. C’est donc plus rapide et plus facile pour faire des comparaisons.

Suite à cette proposition, vous serez libre de souscrire aux offres proposées.

 

Quel sont les documents à préparer pour prévoir une étude d’assurance de crédit immobilier ?

Si vous souhaitez une estimation adaptée,  pensez d’abord à rassembler quelques documents.

  • le tableau d’amortissement de votre crédit immobilier

  • le type de prêt (amortissable, in fine, différé)le montant emprunté initialement et le montant encore à rembourser

  • le taux d’emprunt du crédit

  • la durée de l’emprunt

  • votre contrat d’assurance de prêt immobilier actuel pour en connaitre les garanties souscrites.

 

Quelques critères pour déterminer la meilleure offre.

La mensualité de l’assurance

C’est un critère à prendre en compte pour effectuer votre comparaison.

Est-elle constante c'est-à-dire calculée sur le capital initial ou varie-t-elle en fonction du capital restant dû ?

Pour mieux comparer, mieux vaut se baser sur le coût total, sur la durée total du prêt ou sur la durée que vous pensez conserver le bien.

Ne soyez pas surpris, le taux et donc le coût d’une assurance emprunteur peut varier très fortement pour deux profils identiques, d’une compagnie d’assurance à une autre ou en fonction de caractéristiques personnelles à chaque personne (âge, sexe, emploi, maladie, sport pratiqué, habitudes…).

 

Calcul du tarif pour une banque ou une assurance

Le coût dépend aussi beaucoup de l’organisme auprès duquel vous avez souscrit :

  • La  banque

  • ou un assureur extérieur.

Dans les banques, le tarif est généralement calculé sur le capital initial et donc à un taux défini selon des critères généralistes et moins personnalisés.

Le taux appliqué est calculé sur :

  • L’âge

  • Votre emploi ou votre activité professionnelle

  • Les caractéristiques du prêt souhaité.

 

L’assurance externe cible des critères plus larges comme par exemple votre état de santé et les maladies ou accident qui vous ont déjà touché.

Chaque compagnie d’assurance vous donnera un tarif différent et personnalisé en fonction de ces caractéristiques.

 

Qu’entend-t-on par « garanties » ?

Les garanties, ce sont les choses qui seront couvertes et non couvertes par votre assurance de prêt.

 

Une assurance de prêt immobilier est conçue pour vous couvrir en cas de maladie ou d’accident grave et surtout en cas de décès.

C’est pourquoi il est important d’être attentif aux garanties proposées. Elles ne sont pas couvertes identiquement d’une compagnie à une autre et peuvent être différentes selon le type de projet. On ne vous demande d’ailleurs pas la même couverture pour un crédit concernant une résidence principale que pour un crédit pour un investissement locatif.

Certaines garanties sont optionnelles, notamment la garantie Perte d’emploi (assurance chômage) par exemple.

Certaines garanties peuvent être exclues de vos contrats en fonction des critères retenus par les assureurs, comme des  exclusions médicales ou la pratique de certains sports.

 

Les délais pour l’adhésion

Si vous êtes en pleine recherche d’un crédit et d’une assurance de prêt, un facteur important va être le temps.

En effet, vous avez des contraintes de date à respecter et il vous faut aussi vous rapprocher des intervenants pouvant vous offrir une réponse précise et complète rapidement.

Certains organismes sont bien plus rapides que d’autres pour éditer vos contrats de couverture. Il faut être aussi conscient qu’en fonction du montant de votre crédit ou de vos antécédents médicaux, des compléments d’informations voire même des formalités médicales peuvent vous être demandées, ce qui allonge la durée de traitement de votre dossier.

 

Que peut-on économiser sur un contrat ?

Personnellement, j’ai vu des propositions du plus du double en terme de coût.

Le taux moyen d’une assurance emprunteur au niveau d’une banque oscille aux alentours de 0,40 %.

Un courtier en assurances peut en fonction de votre profil vous obtenir la moitié de ce taux.

Pour bien comprendre, si l’on prend un taux de 0,40 % cela signifie que le montant de la prime annuelle sera 0,40 % fois le capital emprunté pour le crédit immobilier.

Pour un prêt de  200 000 € sur 20 ans, on aura

0.4% x 200 000€ soit 800 € soit 800€/12 = 66,67€ par mois et 16 000€ à la fin des 20 ans.

Si vous obtenez un taux de 0,2% auprès d’un courtier vous divisez par deux ces montants.

Nota bene : lorsqu’on prévoit un projet immobilier, on se cale sur le taux du crédit, mais cet exemple vous montre que quelques points sur le taux d’une assurance a un impact important sur le coût global d’un projet.

 

Changer d’assurance est-il utile pour tout le monde ?

Tout va dépendre de votre situation professionnelle (cadre ou non cadre), de votre âge, de vos antécédents médicaux, si vous êtes fumeur ou non fumeur …

Donc difficile de le dire avant d’avoir fait une simulation des gains potentiels.

 

Est-ce que l’assurance emprunteur est obligatoire ?

La réponse est non… mais sans celle-ci la banque vous refusera sans doute de vous prêter de l’argent.

En fait, en couvrant les choses qui peuvent vous arriver, la banque se garantit du remboursement du prêt qu’elle vous a fait.

En fait, si un problème survient dans votre vie, l’assurance prend le relais pour rembourser le crédit ou pour compenser la perte de votre salaire suite à un arrêt ou à une invalidité.
 

Qu’est-ce qui peut être couvert par l’assurance de prêt ?

 

En cas de décès, le montant restant dû sera remboursé à la banque en fonction de la quotité assurée.

Par exemple, si l’un des co-emprunteur d’un couple décède et si le couple était assuré à 50% (chacun), si le montant restant dû est de 80 000€, la banque soldera un montant de 40 000€, il reste à charge les 40 000€ restant à l’autre co-emprunteur.

Dans les autres situations, en général, l’assureur va honorer les mensualités chaque mois à la banque pendant la durée de l’invalidité ou de l’arrêt de travail. 

Vous êtes couverts mais c’est en effet la banque qui est le bénéficiaire des garanties en cas de sinistre.

 

Doit-on souscrire l’ensemble des garanties ?

Tout dépend de ce que votre organisme préteur vous demande et aussi de l’objet que vous souhaitez couvrir.

On couvre différemment (ou pas d’ailleurs) une résidence principale ou un bien que l’on met en location.

 

Pour les banques, tout est affaire de risque.

Dans le cas d’une résidence principale ou secondaire, les sources de remboursement de crédit ne dépendent que de vous et vos ressources.

La banque souhaitera que vous soyez bien couvert pour éviter tous soucis dans le futur.

C’est pour cela que les garanties demandées sont : le décès, la PTIA, les arrêts de travail et les invalidités totales, voire partielles et temporaires.

 

Les termes qu'il faut connaitre dans le cas d'une assurance de prêt immobilier

 

PTIA :

ou Perte Totale et Irréversible d’Autonomie.

La garantie PTIA, couvre les emprunteurs qui se retrouve dans une situation d’invalidité qui ne leur permet plus de pouvoir exercer un emploi. Cet invalidité doit être constatée par un médecin. 

 

IPT :

ou Invalidité Permanente et Totale.

Intervient lorsque l’Assuré se trouve dans l'incapacité totale et définitive d'exercer toute activité professionnelle lui rapportant gain ou profit.

L’invalidité permanente totale (IPT) : taux égal ou supérieur à 66%, il empêche toute activité.

 

IP :

Invalidité Professionnelle pour les Professions médicales, paramédicales et vétérinaires.

Pour les professions médicales, paramédicales et vétérinaires intervient lorsque l’Assuré se trouve dans l’impossibilité totale et définitive d’exercer sa profession médicale, paramédicale ou vétérinaire.

 

IPP :

Invalidité Permanente Partielle.

Intervient lorsque l’Assuré se trouve dans l’impossibilité définitive et permanente d’exercer à temps plein toute activité professionnelle ou toute occupation lui apportant gain ou profit. Cette garantie ne peut être souscrite qu’en complément de la garantie Invalidité Permanente et Totale ou Invalidité

Professionnelle

L’invalidité permanente partielle (IPP) : taux égal ou supérieur à 33%, il autorise une activité aménagée.

 

ITT :

Incapacité Temporaire Totale de travail.

Intervient lorsque l’Assuré est temporairement dans l'impossibilité complète et continue, par la suite de maladie ou d'Accident, de se livrer à son activité professionnelle lui rapportant gain ou profit.

 

EXO :

Exonération du paiement des primes en cas d’ITT

Seule la garantie PTIA et la garantie dècés sont présentes et obligatoires dans tous les contrats d’assurance emprunteur.

En cas d’investissement locatif

Pour une banque, le risque est moindre car il ne dépend plus uniquement de vous mais aussi des loyers que vous allez percevoir et qui eux ne dépendent pas de votre état de santé.

En général, on vous demandera de vous prémunir simplement des garanties décès et PTIA.

Quels sont les profils à risques pour un préteur?

Parlons d’abord des professions

Les sociétés d’assurances basent leur tarification sur le risque qu’elles vont devoir rembourser à votre place le crédit immobilier. 

Dans un premier temps, elles vont analyser le métier que vous exercez. Les activités manuelles sont par nature plus risquées qu’un travail intellectuel. La probabilité de devoir rembourser est plus importante.

Un maçon est plus souvent soumis à un accident corporel ou des problèmes dorsaux qu’un employé de bureau par exemple. C’est aussi pour cela que des surprimes (majorations des primes) ou des exclusions (le refus de garantir une affection) sont parfois présentes dans les contrats.

 

Vos antécédents médicaux

Lors de la souscription d’un contrat, vous aurez à remplir un questionnaire permettant de déterminer si vous avez des antécédents médicaux.

En fonction de vos réponses, un complément d’information et des analyses médicales peuvent vous être demandés.

 

Le montant de votre prime dépendra de vos réponses et du risque de l’impact sur votre future situation.

L’assureur pourra majorer, exclure ou encore exclure ou majorer et même refuser de vous garantir. Si la banque estime ne pas suffisamment couvrir son prêt, elle peut refuser de vous prêter.

 

Les lois et l’assurance de prêt ?

Il était difficile de changer d’assurance de prêt, mais les choses ont changé.

A présent, vous n’êtes plus obligé de passer par votre banque et vous pouvez aussi changer de contrat d’assurance et d’assureur pendant la durée de votre emprunt. Les lois actuelles vont dans le sens des intérêts des assurés.

 

Depuis  2010, la loi Lagarde vous permet de choisir une autre assurance que celle proposée par la banque. De plus, cette loi interdit à la banque d’augmenter le taux de prêt si on choisit une assurance en délégation externe.

 

En 2014, la loi Hamon complète la loi Lagarde, en permettant de résilier son contrat et de changer de compagnie d’assurance durant les 12 premiers mois après la souscription initiale.

 

L’amendement Bourquin

Pour compléter cette loi, l’amendement Bourquin permet de résilier son assurance de prêt à chaque date anniversaire en respectant 2 mois de préavis avant son renouvellement.

 

Alors quand changer d’assurance de prêt immobilier ?

Si votre emprunt a moins de 12 mois, vous êtes dans le cadre de la loi Hamon.

Il vous suffit d’informer l’assureur de votre prêt par  courrier pour la résiliation 15 jours minimum avant le 1er anniversaire de la souscription de votre offre.

Si votre emprunt a plus de 12 mois, c’est la loi Lagarde qui s’applique.

Vous devez alors envoyer votre courrier de résiliation au minimum 2 mois avant la date d’anniversaire de votre contrat et ce pendant toute la durée de votre emprunt.

 

Attention, cette démarche est soumise à conditions :

  • Le nouveau contrat proposé devra respecter une équivalence de garanties par rapport à l’ancien

  • Votre banque doit répondre à votre courrier de résiliation sous 10 jours.

  • Le changement d’assurance est légal et ne peut engendrer de frais au niveau de la banque.

  • La banque peut refuser votre nouveau contrat s’il ne respecte pas les mêmes conditions de garanties

 

Quand avoir recours à la délégation d’assurance emprunteur ?

La délégation d’assurance, idéale quand on est jeune…

Comme nous l’avons déjà évoqué, la délégation d’assurance emprunteur est le fait de choisir une compagnie externe pour assurer son prêt immobilier.

Comme chaque contrat est calqué sur le risque, il est facile de comprendre que plus on est jeune, moins à priori les primes seront élevées.

Les banques mutualisent le risque, les primes sont alors plus importantes pour les jeunes qui ont tout intérêt à se pencher sur des offres en délégation externe.

A l’inverse, ce principe de mutualisation, permet quand on est plus âgé d’obtenir de meilleures conditions dans les banques.

En cas d’antécédents médicaux,  les choses sont moins tranchées, il est donc conseillé de faire des études et d’analyser les intérêts de l’une ou l’autre des solutions.

 

La banque peut-elle refuser mon prêt en cas de délégation?

En théorie, la réponse est Non !

Si l’on se reporte à la loi Lagarde, si les garanties proposées sont équivalentes à celles de la banque, la banque n’a pas le droit de refuser le prêt.

En pratique, la banque a le droit de vous refuser votre prêt sans fournir de raisons et a aussi la main sur la proposition et donc les taux qu’elle vous propose.
La gestion de votre dossier sera aussi retardée car il faudra intégrer l’assurance externe.

Tout çà pour vous signaler que la procédure sera sans doute plus longue.

Vous pouvez dans un premier temps choisir l’assurance de votre banque si elle se montre réticente et vous pourrez ensuite revoir cette assurance dans un futur proche ou plus lointain, le but étant avant tout de pouvoir finaliser l’achat de votre bien immobilier.

 

Et que se passe-t-il dans le cas du rachat de crédit ?

Pour rappel, le rachat de crédit, restructuration de prêts, consiste à regrouper ses crédits et dettes pour n’avoir plus qu’un seul crédit et donc une seule mensualité.

Souvent mal perçu, le regroupement de crédits est souvent une solution pour sortir d’une situation financière difficile, mais peut aussi être une alternative pour préparer un nouveau projet.

Comme pour le projet immobilier, l’emprunteur pourra ou devra souscrire une assurance pour son crédit soit dans l’organisme préteur ou en délégation externe.

 

Que doit-on vérifier avant de souscrire ?

Pourquoi souscrire ce dont vous n’avez pas besoin ?

Souscrire trop de garanties dont vous n’avez pas besoin ne vous fera que grossir votre prime. Ne pas être bien couvert, va vous faire prendre des risques !

Par exemple :

  • Si vous achetez un bien pour le mettre en location, ne souscrivez pas forcément les garanties invalidité et arrêt de travail puisque les mensualités sont assurées en partie ou totalement par les loyers des vos locataires.

  • Si vous êtes à la retraite, vous n’aurez pas besoin de la garantie perte d’emploi.

 

Garanties et âge limite des garanties.

Certaines garanties ne s’appliquent plus à partir d’un certain âge, vérifiez  vos contrats.
Classiquement, on retrouve 90 ans pour la garantie décès et 70 ans pour la garantie PTIA.

 

Les délais de franchise.

Certaines garanties comportent des délais de franchise. La garantie concernée ne prendra effet qu’à la fin de ce délai.

Pour la garantie Interruption temporaire de travail (ITT), le délai de franchise peut être de 90 jours par exemple avant que l’assurance ne compense votre perte de salaire ou rembourse la mensualité de prêt.

 

Les délais de carence

Les délais de carence sont la durée avant laquelle la garantie ne peut être mise en œuvre. C'est-à-dire de la date de souscription à la date de validité de la garantie.

Vous devrez vous acquitter de vos cotisations durant cette période même si vous ne pouvez bénéficier des garanties.

 

Par exemple, dans le cas d’une assurance perte d’emploi, un délai de 12 mois de carence est généralement constaté : à partir du treizième mois, en cas de perte d’emploi, la garantie fonctionne.

A quelle hauteur assurer son crédit (si vous avez des co-emprunteurs) ?

Ici, on parle de quotité qui est le pourcentage d’assurance souscrit pour chaque emprunteur.

Un prêt doit être assuré à 100% mais en fonction des revenus de chaque co-emprunteur, il est intéressant de déterminer la quotité imputée à chaque personne.
50%-50% ; 60%-40% ; 100% -100% si l’on veut protéger un conjoint par exemple.

 

L’assurance de prêt peut représenter jusqu’à 30 % du coût total du crédit, c’est un élément essentiel de votre projet. Vous pouvez réaliser de réelles économies sur ce poste en mettant les intervenants en compétition.

 

Omissions ou fausses déclarations, quels sont les risques encourus ?

Bien souvent, les gens sont tentés de cacher quelques éléments sur les déclarations et questionnaire de santé.

Ces fausses déclarations ou omissions peuvent avoir de lourdes conséquences.

Si votre assureur détermine cette fausse déclaration, il peut au mieux réévaluer à la hausse la prime d’assurance, résilier votre contrat et ne pas couvrir ce qui vous est arrivé ou vous arrivera.

 

Un risque important à prendre pour vous et votre famille.

 

Comparez les assurances de prêt immobilier et économisez

Aimez-vous payer plus que vous ne le devriez ?

Non, enfin je suppose, alors pourquoi payer trop chère votre assurance de prêt quand une autre compagnie peut vous garantir pour les mêmes critères à un coût moins élevé.

La réforme réglementaire vous permet de changer d’assureur facilement. Il vous suffit de quelques minutes pour obtenir des propositions.

Comparez ce qui est comparable et respectez  toutes les garanties demandées par votre banque.

 

N’hésitez pas à utiliser le comparateur en ligne pour obtenir les réponses les plus adaptées à vos attentes

Notre comparateur d’assurance de prêt immobilier est gratuit, automatisé, totalement indépendant et sans engagement.

Simulez ici votre assurance de prêt