Faire un crédit immobilier après avoir acheté votre bien


C’est possible et c’est ce que l’on nomme le Post financement


Vous avez craqué sur un bien ou saisi une opportunité (vente aux enchères publiques de biens saisis) et avez financé votre achat avec votre épargne, je l’ai déjà vu.

Même si cette opération était sans doute intéressante financièrement ou découlait d’une opportunité du moment, votre épargne a sans doute été allégée sensiblement.


Ce n’est pas une fin en soi, il y a toujours le post financement pour palier à un achat de maison ou d’appartement sans avoir eu recours à un crédit.




Comment procéder ?


Les banques classiques qui distribuent du prêt immobilier permettent à leurs clients de financer un bien acquis jusqu’à 6 mois après la vente. C’est ce que l’on appelle le post financement ou financement a posteriori.

La procédure est la même que la traditionnelle vente où l’on valide le financement avant l’achat à cela que le bien vous appartient déjà et que donc vous ne pouvez plus faire valoir des conditions suspensives à la vente relevant de l’accord du financement.



Cette opération est plus contrôlée qu’une opération classique.


Les Banques sont plus frileuses à octroyer ce type de crédits à postériori car elles doivent s’assurer qu’il n’y a pas de blanchiment d’argent dans cette opération.

En parallèle des banques classiques, les banques spécialisées sont plus attentives à ce type de financement, c’est pour elles un marché de niche porteur car généralement ouvert à des investisseurs à fort patrimoine.

En effet, le bien n’est grevé d’aucune hypothèque ou garantie, ni d’aucune dette de quelque nature que ce soi.


Au delà de 6 mois.


Un prêt classique n’est plus envisageable mais cela ne veut pas dire que votre bien ne peut pas générer de la trésorerie.

A l’aide d’un prêt hypothécaire, vous pouvez obtenir une somme sur la valeur intrinsèque de votre bien. Un montant que vous pourrez librement utiliser dans votre trésorerie ou dans un apport pour un autre projet par exemple, ou encore de la trésorerie pour un projet professionnel.


En prenant une hypothèque de premier rang, la banque spécialisée bénéficie de suffisamment de visibilité pour vous accorder un nouveau prêt sur la valeur du bien.


Le montant du crédit


Il est libre mais ne dépasse jamais la valeur du bien, vous n’êtes pas forcé de vouloir la totalité de votre investissement, vous pouvez très bien demander une quotité plus faible, plus facile à rembourser, plus rapidement et surtout moins coûteuse car la durée et les taux sont intimement liés quand on parle de taux.


Attention, certains aiment aussi les crédits et les charges qu’ils procurent mais c’est ici un savant calcul fiscal.


Comme tous crédits, en cas de rachat, des frais peuvent être appliqués notamment en cas de levée d’hypothèque. Même racheté, la garantie hypothécaire accolée au crédit, peut courir sur le bien et vous évitez ainsi les frais de levée d’hypothèque.

Ces frais s’éteignent d’eux-mêmes à la fin de garantie, c'est-à-dire la date fixée lors de la durée initiale du prêt.




Prenons un exemple,


vous achetez un bien et faites un prêt hypothécaire a posteriori sur ce bien avec une garantie hypothécaire.

La durée initiale est de 10 ans mais au bout de 5 ans vous remboursez par anticipation le crédit, mais pour éviter les frais de mainlevée d’hypothèque, vous laissez courir cette garantie toute la durée soit encore 5 ans.

Si 2 ans plus tard, vous souhaitez refaire un prêt hypothécaire sur ce bien, il y a toujours une inscription hypothécaire mais celle-ci est accolée à un crédit remboursé.

Rien n’empêche la banque de souscrire une hypothèque de second rang (utilisable quand les conditions de l’hypothèque principale sont levées).


C’est une économie significative.

Alors si vous souhaitez :

  • ne pas gager votre bien en prenant une garantie ou une hypothèque sur le bien

  • ne pas subir les frais des intérêts et des assurances de prêt.

  • investir votre épargne ou une entrée d’argent sans vouloir la placer sur un compte rémunéré ou une assurance vie.

  • ne pas rater une affaire.

  • renoncer aux conditions suspensives d’obtention du prêt.

Vous pouvez le faire en achetant sans crédit et toujours avec une possibilité de financement a posteriori.


Je me tiens à votre écoute. Cliquez -ICI


Frédéric Charlier

Tonpret.fr

Votre courtier de proximité. https://www.tonpret.fr/