Investisseur en immobilier et si on parlait rentabilité en toute sécurité.

Dernière mise à jour : févr. 26



Dans le contexte actuel, de plus en plus de propriétaires ont des problèmes pour assumer les charges de la vie courante.

Ces difficultés pour certains et certaines engendrent toutefois des opportunités pour d’autres.



Et pourquoi ne pas allier rentabilité et sécurité et en même temps économie solidaire ?


Je parle ici à des investisseurs et j’en suis conscient, le risque, même s’il est mesuré doit toujours conclure à une rentabilité intéressante.


Avec les baisses de salaires, les pertes d’emplois, le chômage partiel, les accidents de la vie voire les comportements irréfléchis de certains, bon nombre de propriétaires ont des difficultés en fin de mois et même chaque mois.


Certains plus limite que d’autres ne peuvent plus assumer l’ensemble de leurs charges et se retrouvent en situation de fichage à la banque de France.


Après deux mensualités non assumées, les ennuis se précisent avec le fichage à la banque de France.

Dans ce cas, les organismes de financement exigent le solde du crédit et comme l’emprunteur ne peut pas rembourser, une procédure s’engage. Déchéance du terme, avis de saisie, huissier, jugement et vente forcée du bien sont les étapes classiques de la procédure. Peu connu, mais au combien efficace, les propriétaires ont toutefois certaines cartes à abattre. La vente à réméré ou le portage immobilier sont deux solutions à mettre en place pour éviter de tout perdre.

Ces solutions consistent à :

- vendre le bien à un investisseur afin de générer de la trésorerie


- devenir locataire occupant du bien en versant une indemnité d’occupation


- solder les créances via la trésorerie générée par la vente


- être défiché pour avoir accès de nouveau à l’offre bancaire


- racheter ou vendre le bien dans de meilleures conditions.



Comment investir en immobilier avec le moins de risques possibles


Quels sont les attraits pour un investisseur ?


1) Tout d’abord, le bien est estimé à sa plus juste valeur sur le marché immobilier local.


2) Une décote sur le prix est appliquée (environ - 20%) sur le prix du marché


3) Les frais sont à la charge de l’acquéreur

a. Frais d’acte notarié

b. Frais de l’intermédiaire société de portage. Ceux-ci sont intégrés dans la valeur de rachat pour le cédant


4) Une indemnité d’occupation (loyer) est versée par le cédant qui devient résidant du bien (pas de vacance locative)


5) Le locataire peut racheter son bien ou le vendre et l’investisseur est garanti du montant perçu


6) Si le locataire ne verse pas l’indemnité de loyer, il peut être expulsé sans attendre et le bien est acquis en dessous de sa valeur réelle.


7) Bien acquis sous le statut LMNP et sa fiscalité avantageuse.


Prenons un exemple chiffré :