Le prêt immobilier quand on est une famille recomposée

Mis à jour : janv. 19

ACHETER À DEUX quand on a eu une vie avant et faire un prêt immobilier quand on est une famille recomposée


Couple, séparation, nouvelle rencontre et nouveau projet, comment se projeter dans un achat immobilier quand on souhaite reconstruire un foyer avec son nouveau conjoint et ses enfants respectifs ?



VOUS avez concrétisé votre union avec un mariage.


Malheureusement, vous avez déjà de l’expérience alors optez POUR LA SÉPARATION DE BIENS

Le mariage est le statut juridique idéal pour protéger son couple et sa famille.

En général, si un décès survient dans le couple, la quotité revenant aux enfants est de ¾ de son patrimoine. Ce patrimoine est estimé qu’il soit acquis avant ou pendant la dernière union. La dernière quotité (1/4) revient à l’époux survivant.


Si vous mettez en place un testament ou une donation entre époux : « au dernier vivant », le conjoint survivant héritera de l’usufruit du bien immobilier.

C'est-à-dire qu’il pourra continuer à habiter dans le bien, les enfants héritent de la nue-propriété du ou des biens.


Le régime de séparation de biens permet de clarifier un grand nombre de situations. Dans ce cas, chaque époux est propriétaire des biens qui sont acquis avant et pendant le mariage. Si vous choisissez ce régime, vous pouvez ainsi préserver les patrimoines des deux familles et de leurs enfants.


De nombreuses options sont possibles, notamment la possibilité de mettre en place des répartitions de parts inégales entre époux ou des conditions de rachat d’un bien par l’un ou l’autre des époux.


Mieux vaut anticiper le futur plutôt que de laisser la gestion de situation compliquée à votre conjoint.



Si vous souhaitez devenir propriétaire en choisissant l’union libre, vous pouvez aussi penser à acheter en indivision ?


L’indivision permet à chaque partenaire d’être propriétaire du bien à hauteur de sa contribution.

Dans le cas d’un décès de l’un ou l’autre des cocontractants, celui qui reste est considéré comme héritier. Celui-ci devient alors copropriétaire avec les enfants du défunt.



Une autre solution est d’acheter à deux en SCI (Société Civile Immobilière), ce qui permet de protéger aussi bien votre conjoint que vos enfants.


Grâce à la SCI, vous avez l’opportunité de fixer précisément les bases de la gestion et de la jouissance du bien.

Les statuts constitutifs de la SCI vous permettent de prévoir un bon nombre de situation et ainsi de simplifier l’avenir. Les parts peuvent être réparties également ou pas en fonction du nombre de partenaires. Dans le cas d’une succession, le partenaire survivant peut ainsi garder la jouissance du bien et rester dans son logement.

Des parts de la SCI peuvent être attribuées aux enfants de chaque conjoint permettant de transmettre une partie du patrimoine par anticipation.





Si vous êtes pacsé, PENSEZ à l’INDIVISION OU au TESTAMENT


Depuis 2007, les PACS signés sont, par défaut, soumis au régime de la séparation de biens. Chaque conjoint reste alors le seul propriétaire de ses biens. Si vous êtes dans ce cas et que vous souhaitez pouvoir protéger votre conjoint lors d’un achat d’un bien immobilier, vous devez anticiper et prévoir des clauses spécifiques lors de votre convention de PACS. Soit lors de la rédaction du PACS initial, ou à fortiori dans une convention modificative. :

· L'indivision pour partager les biens entre les partenaires,

· Le legs de l'usufruit au survivant pour permettre de continuer de jouir du bien.



Un testament permet de transmettre une partie de votre patrimoine à votre conjoint(e) de PACS, le survivant étant considéré comme votre héritier.


Pour le financement de ces projets, vous devez être conscient que votre dossier de financement tiendra compte de votre situation future et des éléments de votre situation antérieure si vous aviez des engagements, des charges familiales comme les pensions alimentaires par exemple.


Qui dit généralement famille recomposée dit aussi souvent enfants de plusieurs unions. La notion de reste à vivre est un problème récurrent dans les dossiers de financement.

Comment votre projet immobilier doit être préparé.

Une famille recomposée c'est souvent des enfants de plusieurs mariages en plus d'enfants que l'on a eu avec son nouveau conjoint. Peut être, des frais supplémentaires comme des pensions alimentaires ou des études à financer. Généralement, les économies ont été réparties lors des séparations et vous savez comme moi qu'un divorce même s'il se passe bien (et c'est rarement le cas) coûte cher entre le coût des procedures et les frais d'avocats. Outre tous les frais engagés, les critères des banques restent les mêmes que pour un financement immobilier classique. Les notions de taux d'endettement, de reste à vivre, de capacité d'épargne et d'emprunt sont même plus étudiés dans le cas de couple ou famille recomposée. Ce n'est pas une discrimination mais une source supplémentaire de risques dans l'analyse d'un dossier de financement bancaire. Les projets sont aussi généralement plus importants car le nouveau bien doit pouvoir accueillir les membres de deux familles ou plus. Un bien plus grand est naturellement plus cher, les revenus du couple ne sont malheureusement pas proportionnels à la composition du foyer. Si l'on ajoute à cela le risque de la "récidive" (qui a fauté, fautera !!), les banques sont sensibles voire frileuses vis-à-vis des financements atypiques. Atypique de moins en moins car la situation est de plus en plus commune.

S'entourer d'un conseiller financier compétent ou d'un courtier en crédits n'est donc pas une option. Mettez toutes les chances de votre coté. Préparez votre dossier du mieux possible s'il le faut en travaillant sur votre budget familial, sur votre épargne, votre apport dans le projet et même en effectuant un rachat de crédits pour aplanir quelques prêts résiduels que l'on retrouvent dans un bon nombre de foyers français.

Un dossier bien préparer avec un nouveau projet de vie bien calibrer est autant de chances de voir son nouveau rêve devenir réalité.

Vous souhaitez prévoir au mieux un projet, n’hésitez pas à consulter cette page.

https://www.tonpret.fr/preparer-son-financement-immo




Profitez d'une ETUDE OFFERTE et SANS ENGAGEMENT.


et comme d'habitude :

"Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent."

« Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager »

N'hésitez pas à me soumettre vos projets.


Frédéric Charlier


Votre courtier de proximité. https://www.tonpret.fr/




L'article "Le prêt immobilier quand on est une famille recomposée" vous à plus ?


OUI : --> Cliquez et laissez un commentaire ICI


NON : -- > Pourquoi ? Dites-moi le dans les commentaires ICI

Vous voulez en apprendre plus : CLIQUEZ-ICI


vous allez aussi apprécier :

- Petits conseils (Financiers) pour préparer votre prochain achat immobilier.


- Préparer sa retraite quand on a des crédits en cours.


- Comment faire de l'apport dans un projet immobilier.

742 vues0 commentaire