top of page

Le statut LMNP : un excellent dispositif de défiscalisation !



Très prisé par de nombreux Français, le statut LMNP offre de nombreux avantages aux bailleurs non professionnels. Il est destiné à tous les particuliers et ne porte que sur des logements meublés. Tour d’horizon dans cet article sur ce dispositif permettant d’optimiser la fiscalité immobilière.







La défiscalisation en LMNP : qu’est-ce que c’est ?


La défiscalisation LMNP (loueur meublé non professionnel) est un dispositif permettant d’acquérir des biens immobiliers, mais d’obtenir aussi des réductions sur les taux d’imposition. Elle s’applique aux bailleurs non professionnels qui acquièrent des logements pour les mettre en location.

Par ailleurs, à l’instar des autres dispositifs de défiscalisation, le statut LMNP est accessible à tous les contribuables français souhaitant réaliser des investissements dans l’immobilier pour mieux préparer leur retraite. Ses critères d’éligibilité sont nombreux et doivent entièrement être respectés sous peine de voir sa demande rejetée.



Comment bénéficier du statut de défiscalisation en LMNP ?


Comme rappelé précédemment, de nombreux critères sont à respecter pour bénéficier des avantages fiscaux du statut LMNP. Parmi ces derniers, il est obligatoire de meubler les biens immobiliers avant de les mettre en location. Pour ce qui est des meubles ou objets à utiliser, ils vont des literies aux plaques de cuisson en passant par les mobiliers de rangement.

D’autre part, en dehors de ces conditions, il est aussi obligatoire de ne pas percevoir des revenus locatifs d’un montant supérieur à 23.000 euros par an. De plus, il faut être un investisseur à titre non professionnel pour être éligible aux dispositifs de réduction d’impôt.



Quels sont les régimes de la défiscalisation LMNP ?


Les régimes de la défiscalisation LMNP sont principalement au nombre de trois : le régime micro-BIC, le régime réel simplifié, le régime réel normal.

S’agissant du régime micro-BIC, il s’applique aux personnes dont le revenu locatif annuel est limité à 70.000 euros. Pour les bâtiments destinés au tourisme, ce revenu est plafonné à 170.000 euros.

En outre, en ce qui concerne le régime réel simplifié, il est destiné aux bailleurs non professionnels dont les revenus locatifs se situent entre 70.000 et 789.000 euros. Au-delà de cette limite, ces personnes doivent appartenir au régime réel normal.



Les pièges à éviter


L’une des erreurs à ne pas commettre pour bénéficier des avantages de la défiscalisation en LMNP est d’acquérir des logements surévalués. Ainsi, pour éviter de commettre une telle erreur, il suffit d’étudier le marché de l’immobilier en profondeur puis de rester informé sur ses changements.

D’autre part, il est également recommandé de ne pas revendre ses biens avant 20 ans tout en faisant attention aux « fonds de concours » pour profiter pleinement des avantages de la défiscalisation LMNP. De plus, il est indispensable de ne pas confier ses biens à des gestionnaires inexpérimentés pour éviter n’importe quel désagrément.



Comment réaliser une défiscalisation en LMNP ?


Pour réaliser une défiscalisation en LMNP, il suffit de créer un déficit ou de défiscaliser en utilisant la loi Censi-Bouvard. En ce qui concerne cette dernière, elle porte notamment sur des logements neufs destinés aux personnes âgées, aux étudiants ainsi qu’aux personnes handicapées. Cependant, elle ne s’applique pas aux résidences de tourisme, mais accorde des réductions non négligeables sur le prix de revient des biens immobiliers.