Préparer sa retraite quand on a des crédits en cours.

Dernière mise à jour : 15 déc. 2020


Ou comment utiliser le rachat de crédits pour créer de l'épargne et appréhender le passage à la retraite.



Prenons comme exemple une personne seule de 55 ans qui gagne un revenu de 2 200€ mensuellement.

Elle commence à penser à sa retraite qui devrait atteindre le montant mirobolant de 1 100€ (c’est environ 50% voire moins que la moyenne de son salaire annuel).

Cette personne est propriétaire de deux appartements qui rapportent 1 265€ mensuellement de loyers. Ces revenus globaux sont ainsi de 3 465€ chaque mois.


Elle a contracté 5 prêts à la consommation et 2 réserves d’argent auprès de divers organismes de crédits.




Elle doit encore une somme de 55 696€ et verse mensuellement 1 227€.


Actuellement, elle conserve 2 238€ (3 465€ - 1 227€) de budget mais quand elle sera à la retraite il ne lui restera que 1 138€ environ (3465€ - 1 227€ - 1 100€).

Son taux d’endettement passera de 35% à quasiment 52%.

En sollicitant un rachat de crédits, nous avons donc :


o Le montant pour reprendre l’ensemble des crédits : 55 696€

  • Une trésorerie de confort (non affectée) : 5 000€

  • Les frais de dossier de la banque de rachat : 910€

  • Les frais de courtage et de suivi : 5 328€

Soit un montant total de financement de : 66 965€

Ce montant a été financé sans le moindre apport sur une durée de 14 ans avec un nouveau crédit à un taux de 4,1%.


Ceci donne des mensualités de 527€ hors assurances soit 621€ assurances comprises chaque mois.


Rappelons que le montant de ses crédits était auparavant de 1 227€ qu’elle parvenait parfaitement à rembourser chaque mois.


C’est une baisse de la charge mensuelle de 606€ soit environ 50% de pouvoir d’achat supplémentaire par mois.

Le principe est alors de prévoir la baisse de revenus lors du passage à la retraite.

Comment ?
En épargnant.

La trésorerie de 5 000€ n’a pas été dépensée en totalité, 1 000€ ont été placés sur un compte épargne et un montant de 600 € est épargné automatiquement chaque mois (soit 7 200€ par an).

Si cette personne part en retraite à 63 ans, c’est 8 ans x 12 mois x 600€ soit 57 600€, avant la baisse de rémunération dû au passage à la retraite (sans compter les intérêts du placement).



Plusieurs cas :

  • Lors de la retraite, on ne place plus l’argent épargné ce qui génère à nouveau un retour de 600€ dans le budget (reste 500€ à t