Prêt professionnel : les 7 facteurs qui tuent votre entreprise.


Mettre en place un prêt professionnel pour votre entreprise peut être le carburant dont elle a besoin pour atteindre le prochain palier de progression.


Toutefois, vous devez être conscient des bonnes mesures, mettre en place pour vous garantir d'obtenir les fonds nécessaires.

Un montant de prêt mal adapté ou trop tardif peut mettre en péril votre entreprise.

De nombreux entrepreneurs commettent des erreurs banales et faciles à éviter qui peuvent mettre en péril l'avenir de leur entreprise.




1. Attendre trop pour faire un ou des emprunts


Vous pourriez être tenté de financer l'expansion de votre entreprise avec vos liquidités.

Investir ou réinvestir vos propres fonds peut exercer une pression financière indue sur votre entreprise en croissance. Il se peut alors que vous deviez emprunter de l'argent rapidement et en position de faiblesse.

Lorsqu'il y a un sentiment d'urgence, on informe habituellement le banquier en lui disant qu'il n'y a pas eu une bonne vision du plan de développement ou des difficultés rencontrées. Ce manque de planification à court, moyen ou long terme ne rassure pas sur la bonne gestion de votre entreprise. Il est souvent plus difficile d'avoir accès à un financement quand on est dans cette situation.


Une solution : - Faites une prévision des flux de trésorerie pour chaque année à venir en vous basant sur vos anciennes entrées et sorties de fonds mensuelles. Les éléments d'urgence ainsi que les investissements prévus pourront être plus simplement planifiés. Avec ces éléments, vous pouvez organiser une entrevue avec votre banquier et discutez de vos plans et de vos besoins pour planifier aux mieux vos investissements.



2. Ne pas emprunter assez ou emprunter trop.


Il est bon de faire attention à ne pas trop s'endetter. Cependant, sous-estimer le coût d'un projet et son financement est tout aussi dangereux pour votre entreprise. Sans argent disponible quand surviennent des imprévus c’est quasiment toujours les ennuis qui commencent.


Une solution : - Faites des projections de vos flux de trésorerie pour chaque projet, y compris des scénarios pessimistes. Vous pourrez alors emprunter suffisamment d'argent pour couvrir tous vos coûts de projet, les imprévus et le fonds de roulement nécessaires à la réalisation du projet.


3. Taux d'intérêt des prêts professionnels


Le taux d'intérêt surtout dans le cas d’un prêt pour un professionnel est plus élevé. Attention, le taux n’est pas la seule chose qui compte. De multiples autres facteurs, peuvent être tout aussi importants et notamment le fait d’obtenir simplement le prêt.

Mais aussi :


  • Quelle sera la durée du prêt ?

  • Quelle quotité le prêteur accepte-t-il de financer ?

  • Votre créancier offre-t-il des options de souplesse pour les remboursements ?

  • Par exemple, pouvez-vous rembourser plus vite ou ré-échelonner vos mensualités ?

  • Quel type de garantie vous est demandé en cas de défaillance ?

  • Avez-vous besoin de mettre en gage des biens personnels comme garantie ?

Dans le contrat de prêt, il faut être attentif à certains critères intrinsèques à chaque banque ou organismes de financement.

Certains chefs d’entreprises bâclent la lecture des conditions de prêts sans doute par excès de confiance ou en estimant que ce n’est qu’un jargon technique ou des conditions « standard » exigées par tous les prêteurs. Chaque contrat et chaque créancier est différent, les conditions peuvent varier grandement d'un prêteur à l'autre.


Une solution : - Lisez et faites-vous décrypter les offres de prêts le cas échéant. Comparez les offres les plus intéressantes auprès de différentes institutions financières. Gardez aussi à l'esprit l'importance de chaque ligne et case autres que les taux d'intérêt du prêt qu’on vous propose.