Vendre son bien, maison, appartement avant de se faire saisir.


Le dernier recours des propriétaires face à la saisie et la vente forcée


Je suis l'interlocuteur privilégié d'une société qui permet au moins chanceux des propriétaires de trouver une solution alternative à la vente forcée de leur bien immobilier en cas de saisie immobilière. Pour mieux comprendre l'impact pour le cédant entre une vente de son bien par adjudication et une transaction, je vous explique la procédure.





Notre intervention demeure le dernier rempart à la vente forcée du bien des propriétaires en détresse. Leur évident de la plupart du temps le fichage, voir l'interdiction bancaire, les restants dus du prêt initial et certaines conséquences sociale (perte d'emploi, divorce...) tout en leur rassurant un bouquet financier au terme.


En 2015, selon l'AFUB (Association Française des Usagers de Banques), 75000 propriétaires ayant contracté un prêt relais et n'ayant pas réussi à réaliser la vente (dans les 2 ans) de leur première habilitation, furent saisis de leur bien, mais aussi parfois de la seconde propriété.


D'autres types de situations se rencontrent consécutivement, par exemple, la perte de son emploi, de revenus, un divorce ou une longue maladie...


C'est propriétaires perdent leur(s) bien(s), leur apport personnel et la valeur des échéances. honorées, et restent souvent redevables d'un delta entre les sommes dûes et le fruit de la vente par adjudication, tant les frais et pénalités sont importants.


Pour en savoir encore plus sur cette offre : cliquez ICI

Je me tiens à votre écoute. Cliquez -ICI


Frédéric Charlier

Tonpret.fr

Votre courtier de proximité. https://www.tonpret.fr/